FIV avec vos propres ovules et sperme de votre partenaire

Cette technique de procréation médicalement assistée entraîne la fécondation in vitro de vos propres ovules avec le sperme de votre partenaire.

  • Stimulation des ovaires

    1.-Stimulation des ovaires

    La Fécondation in vitro et la Microinjection spermatique commencent habituellement avec la stimulation des ovaires par l’utilisation de médicaments, dont l’action est semblable à celle de certaines hormones produites par la femme. Le but de ce traitement est d’obtenir le développement de plusieurs follicules, à l’intérieur duquel on trouve les ovules. Afin d’éviter l’ovulation spontanée d’autres médicaments avec action hormonale sont associés.

  • Échographies et contrôles hormonaux

    2.- Échographies et contrôles hormonaux

    Le processus de stimulation ovarienne est habituellement contrôlé avec une analyse en sang des niveaux de certaines hormones ovariennes et/ou d’échographies vaginales qui informent du nombre et de la taille des follicules en développement. Une fois obtenue la taille adéquate des follicules qui se sont développés, d’autres médicaments sont administrés pour obtenir la maturation finale des ovules.

    Beaucoup des médicaments utilisés sont injectables, et sa présentation permet l’administration autonome par le patient. Les doses et les règles d’administration s’adaptent aux caractéristiques cliniques de chaque patient, et la réponse au traitement peut être variable (normale ou attendue, haute ou faible). Occasionnellement, d’autres types de médicaments sont utilisés de manière associée.

  • Préparation des échantillons du sperme

    3.- Préparation des échantillons du sperme

    ​L’homme récolte l’échantillon du sperme dans la même chambre où se trouve sa femme, et il est repris par un infirmier pour le porter au laboratoire et le traiter.

    Avec le système Witness on garantit qu’il n’existe pas d’erreurs d’identification des échantillons, puisqu’on utilise cartes et étiquettes individualisées.

    Dans le laboratoire l’échantillon se prépare, de sorte que les spermatozoïdes les plus aptes pour les utiliser dans la fécondation sont choisis, soit par Fécondation in vitro conventionnelle ou ICSI.

    Au cas où on utilise des spermatozoïdes de donneur du sperme, l’échantillon du donneur sera décongelé et sera traité dans le laboratoire pour son utilisation postérieure dans la fécondation.

     

  • Ponction folliculaire : extraction des ovocytes

    4.- Ponction folliculaire : extraction des ovocytes

    Les ovules (ou ovocytes), sont extraits par ponction des ovaires et par aspiration des follicules, sous vision échographique et par voie vaginale. Cette intervention est habituellement effectuée de manière ambulatoire et requiert anesthésie et observation postérieure pendant une période variable.

    Les ovules (ovocytes) obtenus sont préparés et ils se sont classés dans le laboratoire. Le nombre d’ovules qui sont extraits dans la ponction, leur maturité et qualité ne peut être prédits avec exactitude, en pouvant y compris ne obtenir aucun ou aucun viable.

  • Fécondation des ovocytes

    5.- Fécondation des ovocytes

    Si une Fécondation in vitro (FIV) est faite, les ovules et les spermatozoïdes seront cultivés conjointement dans le laboratoire dans des conditions favorables pour leur union spontanée (fécondation).

    Si une Microinjection spermatique (ICSI) est faite, il faut préalablement effectuer une « dénudation » de chacun des ovocytes, c’est-à-dire, enlever toutes les cellules qu’il y a autour d’eux (cellules du cumulus). Après cela, les ovules sont classés selon leur degré de maturité, et ceux qui sont mûrs (Metaphase II), sont microinjectés, de sorte qu’on introduise un spermatozoïde dans chaque ovule.

  • Incubation des embryons

    6.- Incubation des embryons

    Après 16-18h d’avoir effectué la FIV ou l´ICSI le nombre d’ovules fécondés sera déterminé et ils seront laissés dans l´incubateur pour leur observation dans les jours successifs de culture avec des moyens spéciaux. Chaque jour le nombre et la qualité des embryons qui continuent leur développement seront évalués. Les embryons seront maintenus dans le laboratoire pour une période de 2 à 6 jours après lesquels on procédera au transfert et/ou à la congélation dans quelques cas.

    Chez Tambre on dispose de systèmes Time Lapse pour évaluer la viabilité embryonnaire moyennant la morphocinétique.
  • 7.- Transfert des embryons

    Le transfert embryonnaire est une procédure simple et non douloureuse qui est effectuée avec l’aide d’une échographie abdominale. Il consiste à déposer les embryons dans la cavité utérine, en utilisant pour cela une canule très fine. Afin de favoriser l’implantation embryonnaire, un traitement hormonal est aussi prescrit.

    Il est important que la femme ait préalablement bu une paire de verres de l´eau et qu´elle ait la vessie pleine, ce qui aidera à voir grâce à une échographie où se sont déposés les embryons avec certitude. Après le transfert la femme restera approximativement une demi – heure en repos dans la chambre jusqu’à la sortie. À cet effet, il est recommendable qu’elle aille pourvue d’une chemise de nuit ou une robe de chambre et ainsi rendre plus confortable l’attente.

    Le transfert d’embryons peut être effectué le 2ème jour (aux 48 heures après la ponction), le 3ème jour (aux 72 heures), ou 5 jours après si une longue culture et un transfert de blastocyste est fait. Le jour du transfert dépend de chaque circonstance personnelle du cycle et de la patiente.

    La Loi Espagnole de Reproduction assistée permet qu’un nombre maximal de 3 embryons soient transfèrés. Pour éviter la grossesse multiple, chez Tambre on transfère généralement un maximum de deux embryons et dans beaucoup d’occasions on conseille de transférer seulement en un.

    Finalement, en existant des embryons viables restants d’un cycle de Fécondation in vitro, ceux-ci seront conservés par congélation ou vitrification.

  • Test de grossesse (bêta hCG)

    8.- Test de grossesse (bêta hCG)

    Le test de grossesse est fait les 16 jours suivants la ponction folliculaire. Il consiste à la détermination d’une hormone : la bêta hCG en sang (ce qu´on appelle la attente d´obtenir un résultat du test de grossesse), de sorte qu’on puisse quantifier son niveau pour connaître davantage avec exactitude comment évolue la gestation.

Le taux de gestation par transfert dans la Fécondation in vitro chez le centre de reproduction assistée Tambre pendant l'année 2015 a été de 40 %.